top of page

Publication

Rechercher

Séjour à Val-Cenis du 2 au 8 juillet 2023 (N°174)

Textes de Marie-Françoise D, Marie-Claire B, Alain D Photos de Marie-Françoise D, Marie-Claire B, Hélène W, Alain D Publication : Pierre L







Marie-Françoise et Martine ont organisé ce séjour du 2 au 8 juillet. Ce fut de grands moments, de belles randonnées en des paysages pittoresques, un accueil de qualité, avec Antony, guide exceptionnel, nous avons eu le plaisir de cheminer en une panoplie de randonnées riches d’enseignements sur la faune, la flore, la géologie, les glaciers, l’histoire, les légendes et anecdotes, les métiers de la montagne, … la table. … et la liste exhaustive serait trop longue.


Le Village


Le village de Lanslebourg comprend boutiques et services liés aux sports d’hiver et d’été. Le village est longé par l ‘Arc.














Un animateur qui avait du chien, Flambeau.

Au centre du village, un monument est dédié à la mémoire de Flambeau, chien militaire qui s’est distingué en tant que guide et vaguemestre.





Lundi 3 juillet.



Col du Mont Cenis (2083 m) – Sentier des 2000 qui domine le lac– Fort de Ronce (2294m) - retour par les Fontainettes, le barrage et le bord du lac.

Le sentier de cette randonnée surplombe le barrage, les lieux sont chargés d’histoires de conflits de frontière entre la France et l’Italie







Le fort de Ronce











La pause déjeuner, jadis autour de nous les glaciers ont sculpté le paysage





Notre séjour est parsemé de fleurs, chance de la saison, ici un lys Martagon.





La colonne repart vers d’autres paysages





Après nous avoir bien observés, la marmotte retourne à ses emballages de tablettes de chocolat





Mardi 4 juillet

Parking de Bellecombe (environ 2300m - commune de Termignon) – Montée à la Pointe de Lanserlia (2900m) - Redescente par un sentier en balcon qui domine la vallée de la Rocheure – observation d’un chamois lointain – refuge du Plan du Lac – retour au parking.

Notre guide avait choisi pour la randonnée d’hier un cheminement sans trop de dénivelé pour tester le groupe. Nous montons en gamme aujourd’hui vers des sommets plus élevés.





Pause, hydratation et reprise de souffle, celui-ci semble un peu court, il est vrai que la nécessité d’adaptation à l’altitude se fait sentir.






Pause contemplation et explications de notre guide qui nous transmet sa science





Le paysage est magnifique, grande classe avec la Grande Casse







Notre ami Lucien est armé de ses bâtons de montagne, recherches de marmottes et chamois à la jumelle






Puis arrivent les lacs de Lanserlia, joyaux cristallins en écrins de montagnes













On s’étonne de la présence de bestioles qui vivent dans cette eau glacée en cette altitude











Et au sommet nous sommes !



Edelweiss !




Aster des Alpes





Et c’est la descente !





Vers d’autres paysages en passant près de ces quelques fleurs







Soldanelle des Alpes





Linaire des Alpes






Benoite






Mercredi 5 juillet.


Parking du Planay (1660m ; commune de Bramans) - Montée en forêt sur l’alpage de Montbas puis sur le Plan de Chasse – Pique-nique et observation de chamois) – redescente par la ferme de Montbas, le refuge Lo Tsamou et retour au pkg.

Pour cette journée, au départ de Bramans Antony nous a concocté un nouveau style de randonnée, sur les traces supposées d’Hannibal et de ses éléphants.






Après la journée d’hier qui fut majoritairement herbeuse et rocheuse, nous cheminâmes tout d’abord sous les arbres. Ici pause botanique dirigée par notre valeureux guide.






Puis après raréfaction des grandes essences, nous traversons une zone dite de « combat » où la végétation diminue de taille jusqu’à se raréfier. Fleurs et rhododendrons jalonnent nos sentiers.





Les rhododendrons




La joubarbe était utilisée par les anciens contre les otites, en insérant une feuille en l’oreille atteinte. Elle était aussi utilisée en jointure des lauzes des toitures car supposée arrêter le feu et la foudre. Son apparence, par Toutatis, ressemble à la barbe de Jupiter d’où la croyance en sa protection contre la foudre. Je vais essayer d’en cultiver chez moi, sur mon ordinateur par exemple.






Les randonneurs en mouvement






Et après l’effort, arrive le réconfort, après approbation générale de l’autorité, nous prenons refuge, avec Modération, en la soirée dédiée cocktails !







Jeudi 6 Juillet


Parking de l’Ecot (environ 2000m - commune de Bonneval-sur-Arc) – Sentier à John – Gorges et cascade de la Reculaz - passage équipé de câbles – Panorama du glacier de Evettes – Col des Evettes (2575m) – redecente par le sentier « classique ».

Nous prenons bien note de la difficulté de cette randonnée, eau, protection solaire, bien être et enthousiasme!

Au départ du parking, vue sur le village d’Ecot




Loin devant, au sommet de la vallée nous allons





Rapidement le chemin se dessine en des pierriers






Comme à la plage, la protection solaire s’impose






Ceux qui marchent debout se rappellent leurs racines





En haut apparait un défi





Les plantes luttent et se positionnent en des places improbables






La colonne se resserre





La cheminée













Le plat




Spectacle en bas ?






La cascade





Chacun son tour, avec précaution, il y a du gaz…




Le pont Romain






Le glacier




Observation attentive de la mécanique des glaciers





Le retour







Vendredi 7 juillet


Départ de la chapelle de la Madeleine (1760m - commune de Lanslevillard) - Montée au refuge de Vallonbrun (2272m) par la chapelle St Antoine (2290m) - Observation d’un aigle royal - Pique-nique sur la « Fesse d’en Haut »- Redescente en boucle sur la route et remontée à la chapelle de la Madeleine.





Cours de SVT aux randonneurs






Alpage et sons de cloches





La pose après la pause




Décoration florale






Un ange passe ?





Salutation de l’aigle royal




Un quizz sur les bois de chevreuils, des chamois et bouquetins







Le quizz en clap de fin




Samedi 8 juillet


Monolithe de Sardières (1670 m- commune de Sollières-Sardières) Hauteur 93m – Roche : cargneule.

Et voici pour terminer, un petit crochet sur notre chemin de retour pour voir le monolithe de Sardière, étrange élévation rocheuse issue du travail de l’érosion.










Nous retenons du séjour une météo sans une goutte de pluie, (si si trois gouttes à la fin..), des images et paysages fantastiques, un hébergement de qualité, une bonne ambiance avec convivialité qui caractérise notre Rando Club, et nous remercions Martine et Marie-Françoise pour cette initiation précieuse, nous souhaitons nous revoir sur d’autres aventures, bien évidemment!!






174_Séjour Valcenis du 2 au 8 juillet 2023
.pdf
Download PDF • 40.77MB








317 vues

Comments


bottom of page